Ninho – Outro Lyrics

Ninho Outro Lyrics

(Daimo Beats)

Des années sont passées
Guerrier, j’me relèverai toujours
C’est dans la tête que c’est gravé
Le sale que j’ai fait, j’l’ai fait pour nous
Une vie de bâtard dans la jungle
Matrixé par des anciens qu’ont raté l’coche
On a couru après ce cash en oubliant d’adoucir nos cœurs
Et ma passion deviendra mon pain
Comme le P’tit Poucet, j’ai noté les pas
J’pourrai plus changer de mentalité
Prières exaucées, j’souris dans le noir
Les quatre saisons, été, hiver
J’revendais la stup’, j’en avais marre
On voulait que un bout d’lumière
J’ai eu le geyser, j’suis d’bonne humeur

Qu’est-ce que je pourrais te dire
À part que je n’ai rien vu venir ?
La famille m’a dit de tenir, oh
Papa dit que j’suis béni
Qu’est-ce que je pourrais te dire
À part que je n’ai rien vu venir ?
La famille m’a dit de tenir, oh
Papa dit que j’suis béni

Des années sont passées
Guerrier, j’me relèverai toujours
C’est dans la tête que c’est gravé
Le sale que j’ai fait, j’l’ai fait pour nous
Une vie de bâtard dans la jungle
Matrixé par des anciens qu’ont raté l’coche
On a couru après ce cash en essayant d’adoucir nos cœurs
Et ma passion deviendra mon pain
Comme le P’tit Poucet, j’ai noté les pas
J’pourrai plus changer de mentalité
Prières exaucées, j’souris dans le noir
Les quatre saisons, été, hiver
J’revendais la stup’, j’en avais marre
On voulait que un bout d’lumière
J’ai eu le geyser, j’suis d’bonne humeur

Et j’ai dû m’échapper d’ici (D’ici) pour un minimum de paix (De paix)
Encaisser avant minuit
Y a tous les voisins qui savent c’que je fais
Vida lossa, vie de dit-ban
Mer trop salée, demande aux migrants
La haine au micro, peine intérieure
Beaucoup d’roro mais beaucoup d’erreurs
Beaucoup d’roro, beaucoup d’erreurs
Beaucoup d’euros, le succès fait peur (Le succès fait peur)
Le succès fait peur mais y a toujours pire
J’remonte dans l’Audi, complètement fait
Mehlich, demain, j’me reprends en main
Si c’était à refaire, ouais, j’l’aurais fait mais différemment
Sécher mes larmes dans bolide Allemand

Qu’est-ce que je pourrais te dire
À part que je n’ai rien vu venir ?
La famille m’a dit de tenir, oh
Papa dit que j’suis béni
Qu’est-ce que je pourrais te dire
À part que je n’ai rien vu venir ?
La famille m’a dit de tenir, oh
Papa dit que j’suis béni

Des années sont passées
Guerrier, j’me relèverai toujours
C’est dans la tête que c’est gravé
Le sale que j’ai fait, j’l’ai fait pour nous
Une vie de bâtard dans la jungle
Matrixé par des anciens qu’ont raté l’coche
On a couru après ce cash en essayant d’adoucir nos cœurs
Et ma passion deviendra mon pain
Comme le P’tit Poucet, j’ai noté les pas
J’pourrai plus changer de mentalité
Prières exaucées, j’souris dans le noir
Les quatre saisons, été, hiver
J’revendais la stup’, j’en avais marre
On voulait que un bout d’lumière
J’ai eu le geyser, j’suis d’bonne humeur

Et ma passion deviendra mon pain
Comme le P’tit Poucet, j’ai noté les pas
Bref